Le trésor des Sorcami – Alexandre Vaughan

Ce premier roman de l’auteur nous place d’emblée dans un univers de Science Fantasy déjà bien défini avec son histoire, sa géographie, ses habitants humains et non humains dont nous découvrirons les origines tout au long du cycle entamé ici. Ce monde se nomme Erûsarden.

Roman d’aventures de voyages et de découvertes, il nous conte les aventures de Léotel et Padina, à la recherche de Wicdel, un des rares habitants du village à avoir parcouru le monde, et dont les récits constituent une source d’émerveillement pour nos deux jeunes amis. Wicdel dont la disparition mystérieuse décide la jeune Padina à suivre sa trace.

Erûsard, le continent d’où partent nos jeunes aventuriers est principalement constitué par l’Empire de Dûen, un empire de type féodal qui a jadis tenté de conquérir Sorcasard le continent des Sorcami ou hommes sauriens. Leurs aventures vont les mener au pays des mages en Dafashûn puis sur le continent de Sorcasard, leur périple s’achevant en Omirelhen.

Au cours des pérégrinations de nos jeunes héros, nous découvrons la géographie, l’histoire et les peuples qui constituent ce monde. L’auteur sème des indices qui présagent des explications que le lecteur que je suis espère découvrir dans les autres romans de la saga d’Erûsarden.

Tout ceci concourt à la mise en place d’un univers cohérent au fil d’aventures parfois déroutantes mêlant « magie » et « technologie » aux frontières mal définies. Mystérieux dragons volants, prophéties, hommes sauriens, nains, la Fantasy est bien présente sans jamais occulter la science fiction qui reste en filigrane.

Indissociable des romans prenant place dans des environnements féodaux, les luttes entre seigneurs et les batailles épiques de la dernière partie du roman contribuent à faire de ce livre un très bon roman d’aventures accessible à tous les lecteurs de littérature d’évasion.

Original tout en s’inscrivant dans la tradition de la Science Fantasy à l’instar des romans de Jack Vance ou d’Anne McCaffrey, pour ne citer que quelques exemples, ce premier roman augure de suites qui contribueront à enrichir un univers qui ne demande sans doute qu’à s’étendre dans le temps et l’espace.

Ne manquez pas les chroniques à venir sur l’univers d’Erûsarden. Les livres terminés sont disponibles sur Erusarden.fr (Gratuits en Epub). Le dernier livre en cours parait en feuilleton hebdomadaire. Bonnes lectures.